Chroniques,  Netflix,  Série

Dirty John, la drôle de romance de Netflix pour la Saint Valentin

robin williams hello GIF by 20th Century Fox Home Entertainment

 

Hello les lamas, c’est Peachy !

Et aujourd’hui, on se retrouve pour parler …. SÉRIES !

Oui, les séries sont quelque chose qui me tient fortement à coeur, et j’en regarde beaucoup (beaucoup) trop. Et dernièrement, celle qui m’a fait vibrer et qui m’a donné envie de tout jeter pour continuer à la regarder, c’est Dirty John, la mauvaise romance de ce bon vieux Netflix. Sortie le 14 Février pour la fête des amoureux, le géant de SVOD nous offre avec ce thriller une romance où tout semble parfaitement idyllique, avant de rapidement changé de cap.

conniebritton dirtyjohn GIF by Bravo TV

Dirty John, c’est quoi ?

C’est l’histoire de Debra Newell avec John Meehan (haha, oui, il s’appelle John. John, Dirty John, tout le monde suis ? ^^), un homme qui semble parfait à ses yeux et même aux notre. Leur romance est merveilleuse, on croit comme Debra que John est l’homme idéal et que ses quelques petits défauts ne sont là que pour sublimer l’image qu’il nous renvoie. Sauf que la série ne s’appellerait pas Dirty John si ce dernier était irréprochable. Et les huit épisodes qui composent la série seraient bien ennuyant.

Très vite, on se rends compte que John n’est pas net, que son image de gendre idéal s’écaille pour laisser place à une personne manipulatrice, égoïste et profondément malsaine. Nous apprenons au même rythmes que Debra les nombreux déboire de cet homme : injonction d’éloignement, harcèlement, escroquerie, fraude et autre délit qui vous donnerait envie de fuir à toutes jambes. Et vite !

Sauf que voilà, notre Debra, belle quadra ne croyant plus à l’amour, s’est très vite éprise de John. Et quand la désillusion arrive, il est trop tard. En ménage au bout de quelques semaines avec John et mariée avant les deux mois de relation, elle se retrouve prise au piège dans une relation qu’elle ne comprends plus !

Avec ceci, on a moyenne envie de regarder la série non ?

Moi même au début je n’étais pas trop tentée. Mon amoureux voulait regarder ça pour notre soirée de Saint Valentin et le premier épisode ne m’avait que moyennement emballé. Mais dès le second épisode, je me suis retrouvée happée par cette série, à vouloir savoir la suite et jusqu’où nous allions aller dans le thriller qui s’installais progressivement. Car oui, la série est un thriller et non une romance, malgré le ton que peut donner le premier épisode.

Peu à peu, une ambiance sombre s’installe et s’intensifie au fil des épisodes, nous laissant en haleine à la fin de chaque épisode, le poing serré face au personnage de John et la pauvre Debra, qui ne sait plus quoi faire face à son maris si étrange, alors que toute sa famille lui cris de s’échapper.

Dirty John GIF by Bravo TV
Il est pas adorable notre petit John ?

 

Mais pourquoi est-ce que j’ai aimé ?

Tout d’abord pour l’ambiance et le véritable rythme effréné que peuvent prendre certains épisodes.

Ensuite, pour la magnifique performance des acteurs. Que ce soit Connie Britton, parfaite dans le rôle de la femme au grand cœur beaucoup trop bonne pour son propre bien, ou Eric Bana qui nous livre une prestation hors du commun. Il en est glaçant par moment et on se surprends à avoir peur. On prie pour Debra, on prie pour que John ait enfin ce qu’il mérite, et tout le long de la série, on croise les doigts pour que tout se finisse bien pour nos personnages chouchous. Malgré le rôle détestable de Juno Temple comme étant la fille aînée de Debra Newell, cette dernière n’est pas en reste au niveau de son jeu d’acteur et joue à la perfection la californienne pourrie gâtée mais profondément inquiète pour sa mère.

Est-ce que je recommande ?

Oui, mille fois oui. Foncez même. Ce ne sont que 8 épisodes, mais 8 épisodes que vous ne verrez pas passer.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils